FORUMS FRATERNELS




 
 


Partagez|

~ ¤ ~ Desdémone ~ ¤ ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar






Sexe : Féminin
Messages : 74
Date d'inscription : 21/08/2012
Nom : Inconu
Prénom : Desdémone
Âge : 18 ans
Sexe : Féminin
Race : Humaine, enfin je crois
Capacité(s) : Déploiement de mes ailes et vitesse, réflexes, agilité et endurance améliorés contre une fragilité pitoyable...
Croyance : Aucune
Camp : Qui voulez-vous que je soutienne ? Personne, même pas moi...
Métier : C'est un métier, ex-future mariée en fuite fabriquant du jus de raisin ?
Lieu de résidence : Là où mes pas me mènent... c'est-à-dire nulle part
Liens : Solitaire et insociable que je suis...
Équipement : Toujours une gourde remplie de jus de raisin que je fabrique moi-même et une bourse d'herbes médicinales avec quelques bandages et de la ficelle.
Autres comptes : Nora Balmir et Selenda Liadrin
MessageSujet: ~ ¤ ~ Desdémone ~ ¤ ~ Mar 21 Aoû - 20:49


Desdémone

Nom : Qui sait ?
Prénom : Desdémone
Surnom : Dess
Âge : 18 ans
Sexe : Féminin
Race : Humaine, enfin je crois
Clan : Aucun
Métier : Ex-future mariée en fuite,
c'est un métier ?
Croyance : Aucune






Je ris aux éclats devant mon père, qui est ridicule dans la position dans laquelle il se trouve à ce moment ; quatre fers en l'air, l'air éberlué. Il me jette un regard surpris puis joint son rire grave aux accents gutturaux, au mien. Il se relève avec difficulté, augmentant notre hilarité à tous les deux. Il me prend dans ses bras grassouillets et me serre très fort contre lui.
« Quelle petite maligne tu es ! s'exclame-t-il joyeusement. »
Je cesse de rire, sans pour autant perdre mon sourire en coin dont on dit que j'ai seule le secret.
« Et qu'est-ce que je suis, papa ? m’enquiers-je de ma petite voix aiguë de fillette de cinq ans.
─ Pourquoi cette question ? répond-il, surpris. »
Je désigne mes yeux avec une moue interrogatrice, tandis que mes père ses épais sourcils.
« Quel que soit ce qui te différencie des autres, dit-il d'une voix douce mais ferme, tu es une Avedis. »
Il me repose à terre sans quitter mon regard et murmure :
« N'oublie jamais qui tu es, Dess. Jamais. »

Je cours à toute vitesse dans le champ de blé de mes parents. Je sens mes longs cheveux se soulever, fouetter mon dos, mes joues, mon front ; j'adore ça. Il me semble que je vais décoller, et parcourir le ciel. Pour une fois, je ne suis plus maladroite. Je cours. Je vole. C'est un pur bonheur. Je ne fatigue même pas, et j'accélère encore. Je ne peux plus m'arrêter. Je ne le veux pas. Depuis combien de temps foncé-je ainsi ? Je n'en sais rien. Tout ce que je sais, c'est que personne ne pourrait me surpasser. J'ai déjà fait l'expérience avec mes amis du village.
Je crie, grisée, et ralentis. La forêt est juste devant moi et je m'arrête. Je reprends mon souffle à peine entamé et jette un regard aux alentours. Personne. Vais-je me risquer à pénétrer dans les bois ? Alors qu'on me l'a interdit ? Je glousse. Jamais je n'obéis. Non ?
Si. Je fais un pas en avant, puis deux, puis je suis dans la forêt. Les arbres sont hauts et majestueux. J'entends le rugissement d'une cascade proche, j'entends la brise effleurer les fleurs des arbres. Je me sens chez moi. La nature semble m'accepter malgré mon apparence, et je me grise de ce sentiment de sécurité que j'éprouve à ce moment. En levant la tête, je vois des feuilles émeraudes qui semblent m'épier, protectrices. Depuis quand cette magnifique forêt est-elle dangereuse ?
Elle ne l'a jamais été, songeai-je. Peut-être qu'on peut s'y perdre, oui, mais certainement pas y trouver un quelconque danger. Je remercie dame nature de m'avoir amenée en cet endroit et, presque sans m'en rendre compte, je m’enfonce peu à peu dans les bois, suivant le mugissement de la cascade. Le bruit s'intensifie et je vois enfin la chute d'eau. C'est splendide. Le soleil s'infiltre entre les arbres, et les gouttes d'eau reflètent sa lumière, avant de tomber dans la rivière au courant agité.
Je m'approche prudemment des rives, m'agenouille et plonge la main dans l'eau. Elle est fraîche, et j'ai envie de goûter cette eau translucide. Je mets mes mains en coupe et les plonge dans l'eau avant de boire à grosses gorgées. Je ferme les yeux. Je n'ai jamais goûté d'eau aussi bonne, aussi pure. Je continue de boire, heureuse.
Soudain, un craquement se fait entendre. Je me relève précipitamment et jette un regard aux arbres, qui frémissent sous la brise qui se lève et augmente en puissance. Malgré le rugissement de la cascade, les bois semblent plongés dans un silence irréel. Je tourne la tête à droite et à gauche et aperçois une silhouette qui s'avance lentement vers moi. C'est un enfant de mon âge que je vois. Il a des oreilles pointues et est vêtu d'une curieuse façon. Je n'ai pas peur.
« Bonjour, dit-il d'une voix enfantine, similaire la mienne. Il doit avoir douze ans, tout comme moi.
─ Salut, réponds-je, hésitante. »
Il me sourit de ses dents blanches et bien alignées. Je fronce les sourcils et son sourire s'élargit. Il a l'air gentil, sans mauvaises pensées, et je finis par lui rendre son sourie, sauf que le mine, lui, est en coin. J'ai toujours souri comme ça, je ne sais pas trop pourquoi.
« Comment t'appelles-tu ? demande-je.
─ Deno, dit-il en recouvrant son séreux. Je fais de même.
─ Et moi, c'est Desdémone, dis-je. Mais je n'aime pas trop ce prénom, il est trop long. Tu peux m'appeler Dess, continué-je en tendant la main. »
Il me surprend car au lieu de la serrer, il saisit mes doigts et les approche de sa bouche. Il me fait un baisemain en tenant d'imiter mon sourire en coin. Je pique au fard.
« Ravi de te connaître, Dess. »

« Donc, tu es en train de me dire que tu ne grandis pas ?
─ Non. Je resterais dans le corps d'un enfant jusqu'à ma mort. »
Je fronce les sourcils. Deno est donc Kokiri. Je n'en ai jamais croisé, et j'en ai très peu entendu parler. Mais, Déesses, que c'est bizarre de parler à un enfant de douze ans alors qu'on en a seize !
« Alors, reprend-il en souriant, que voulais-tu me montrer ? »
Tôt ce matin, je suis partie pour mon habituelle promenade au village, puis, après m'être rempli l'estomac en compagnie de mes parents, j'ai inventé une excuse pour pouvoir aller aux champs. De là, je suis venue dans la forêt, à l'habituel rendez-vous que Deno et moi nous donnions. J'ail'intention de lui parler sérieusement, mais je redoute qu'il prenne peur et s'enfuie. Enfin, puisqu'il dit avoir vingt-cinq ans, je suppose qu'il comprendra.
J'inspire profondément.
« Ce que tu vas voir risque de te faire un peur, dis-je avec un sourire hésitant. »
Il garde le silence et me fait signe de lui montrer. Je soupire.
Je me concentre intensément et je les sens. Elles percent ma peau de façon indolore et se déploient doucement. C'est un peu difficile, je lutte pour les garder dehors.
Deno ouvre grand les yeux lorsque je peux enfin relâcher mes muscles. Il tend la main, toujours aussi surpris. Il touche doucement le duvet de mes immenses ailes blanches aux reflets de la couleur de mes yeux, un bordeaux agréable à regarder.
« C'est si doux, murmure-t-il. »
Je sourie et me jette dans ses bras. Je nous entoure sans le vouloir de mes ailes aux plumes duveteuses et douce comme de la soie et nous éclatons tous deux de rire. J'ai enfin pu dévoiler mon secret à Deno, et je me sens mieux.

« Dess, nous devons te parler, dit papa avec un air grave. »
Je sens mon pouls s'accélérer. Les filles de mon village m'en ont parlé, et je redoute ce moment depuis bien longtemps déjà. Je ne sais pas ce qu'ils vont décider, et j'ai peur. Je n'ai pas envie qu'ils m'annoncent que je vais perdre ma liberté.
« Ta mère et moi, commence papa avec une moue triste et gênée, avons décidé que... que tu épouserais Sennar.
N[size=13]on ! Je ne peux me retenir de m'exclamer avec colère et désespoir. »
Mon père me jette un regard désolée avant de se composer un air impassible.
« Tu ne peux pas refuser. Nous avons déjà tout arrangé avec son père. »
Je ne veux pas ! M'empêché-je de crier. Papa ne sait pas à quel point Sennar est détestable.
Je me souviens de la première fois que je l'ai vu. Son regard s'est immédiatement accroché à moi, et il n'a cessé d'observer mon corps de quinze ans avec intérêt, et je n'ai cessé de me sentir gênée, en colère et souillée. Depuis, il ne cesse de me jeter ces regards inquisiteurs, insistants. Je sais que son père est le chef du village, et qu'il peut faire ce que bon lui semble, mais je le hais.
« C'est pour le bien de notre famille, ma chérie, dit papa d'une voix douce en remarquant les larmes qui me montent aux yeux. Je n'ose imaginer ce que Sennar pourrait me faire s'il je venais à l'épouser. Car jamais je ne me soumettrai. Si tu épouses le fils du chef du village, continue mon père, nous n'aurons plus de problème d'argent et tu vivras sans connaître la faim, tu assureras même notre lignée. »
Il tend la main et la pose doucement sur ma joue. Je m'écarte, muette d'horreur. Mon papa, mon propre père, me trahit sans aucun remords.
« Et mon bien à moi, alors ?
─ Desdé...
─ Non ! Je te déteste ! »

Je retiens avec peine les larmes qui me montent aux yeux. Je suis vêtue de la tenue blanche des mariées ; une robe longue jusqu'au sol parsemée de paillettes argentées, le dos nu, des spartiates grises, et mes cheveux sont coiffés en un élégant chignon serré. Tout le monde dit que je suis belle, mais je m'en fiche. Je veux que ce cauchemar se termine. Pour de bon.
Sennar est à côté de moi et semble ravi. C'est bien pour toi, grincé-je intérieurement en lui lançant un regard assassin. Il détourne les yeux vers la prêtresse qui ne cesse de discourir avec un sourire ravi. Mes yeux ont toujours fait peur quand je suis en colère. C'est une des rares raisons pour lesquelles je ne veux pas que mes yeux changent.
Mais ce n'est pas ma préoccupation principale. Je suis envahie de désespoir partout où mes yeux se posent, et je ne sais pas quoi faire pour arrêter ce cauchemar. À mon grand malheur, la prêtresse en arrive finalement aux voeux et Sennar répond un « Je le veux » plein d'enthousiasme. Quant à moi, j'ouvre la bouche mais reste muette. Papa me jette un regard désapprobateur et me fait discrètement signe de reprendre mes esprits.
Ce qu'il ne sait pas, c'est que je suis en pleine possession de mes moyens. Et de mes ailes.
Je les déploie en quelques secondes, et la foule pousse des exclamations de surprise et de dégoût mêlés : il n'est jamais agréable de me voir déployer mes ailes lorsqu'elle me tourne le dos. Sennar pousse un cri à faire blêmir une banshee et je lève les yeux au ciel, soudain très en colère.
Je me tourne vers ma mère et lui jette un regard meurtrier, avant de lancer d'une voix vibrante d'une rage mal maîtrisée :
« Je veux la vérité. Elle blêmit. Bien, comme ça j'ai touché un point faible. Maman maîtrise toujours trop bien ses émotions.
─ Suis-je, oui ou non, reprends-je avec fermeté en ignorant les petits cris de la foule, votre fille ? »
À ce moment, je découvre enfin la vérité que l'on m'a cachée depuis toujours sur le visage de mère, qui exprime désormais la résignation. Je ne suis pas une Avedis, on m'a menti pendant des années entières en pensant que jamais je ne découvrirais la vérité.
Je réprime avec peine un sanglot et, d'une poussée de mes jambes, je m'élance dans les airs, battant avec colère de mes ailes duveteuses.

Je pousse la porte de la taverne, le visage impassible. Je sais déjà ce qui m'attend. Et cela ne tarde pas à arriver ; dès que je franchis le seuil du bâtiment, les hommes se tournent vers moi et lancent des sifflements approbateurs. Je leur lance un regard meurtrier, celui dont seule j'ai le secret grâce à la couleur de mes yeux, et chacun leur tour, comme de petits chiots soumis, baissent la tête, en blêmissant au passage.
Je m'approche du comptoir, où se tient la tavernier, un regard interrogateur braqué sur moi. Je pose mes coudes sur le meuble de bois craquelé et m'y adosse avec nonchalance, regardant l'homme velu dans les yeux. Alors qu'il ouvre la bouche, je l'arrête :
« Je me passerai de toutes questions, lancé-je d'une voix glaciale. Je suis juste venue aux informations. »
Il prend un air complice et se penche vers moi, trop près de mon visage, que je recule. Il sourit et me chuchote :
« Qu'est-ce que mademoiselle aimerait savoir ?
─ Il paraît qu'un certain Renor Avedis est en ville ?
─ C'est exact.
─ Où est-il ? »
Il sourit encore et recule d'un pas en sortant un papier chiffonné de la poche de son tablier crasseux et me le tend. Il doit voir la surprise sur mon visage car il me dit :
« Il a dit que je je voyais une jeune femme aux cheveux noirs et aux yeux rouges, la peau pâle, je devais lui donner ceci. »
Je tends la main et il recule prudemment, un sourire pendu aux lèvres.
« Ah, mais il n'a précisé que cela serait gratuit ! »
Je soupire et sors une pièce, la toute dernière, de ma bourse et la jette sur la comptoir, sans quitter des yeux le tavernier. Il me donne le papier et saisit la pièce de ses gros doigts et m'ignore complètement en observant la pièce presque vide.
Je me tourne vers un coin sombre et me dirige en direction d'une chaise tournée face au mur. Je m'y assieds et déplie soigneusement le papier que m'a donné le tavernier. Je blêmis en lisant ce qui y est écrit :

    « Dess,
    Je sais que ta mère et moi t'avons beaucoup déçue, et je sais aussi qu'il ne servirait à rien de te demander pardon. Nous t'avons fait trop de mal. Mais je voulais que tu saches que jamais une telle chose ne fût mon intention, jamais. Je ne voulais que ton bonheur, mais j'ai été naïf de croire que tu ne pouvais découvrir la vérité et encore plus de croire que je n'aurais pas à te faire souffrir en sacrifiant ta liberté. Lorsque tu es partie en nous laissant tous, le village et moi-même, dans la stupéfaction la plus totale, je me suis senti à la fois triste et heureux. Heureux pour toi. Je sais à quel point tu aurais souffert d'un mariage contre ton gré, et j'avais tout fait pour te l'éviter, et, finalement, tu m'as facilité la tâche. J'aimerais tellement retourner en arrière et te dire toute la vérité avant que tu ne l'apprennes par toi-même et qu'il soit trop tard pour me faire pardonner. Je voulais te préserver, mais je me suis trompé.
    Ainsi je te souhaite du bonheur dans ta nouvelle vie, et j'aimerais que jamais tu n'oublies à quel de t'aime, plus que la fille que ta mère et moi ne pouvions jamais avoir.

    Ton père adoptif, qui t'aime et te demande mille fois pardon.

    P.S : Tu peux avoir entière confiance en Devar, le tavernier, c'est un homme bien sous ses airs d'ivrogne. »


Je sens les larmes couler sur mes joues et je les essuie avec ma main tremblante. Je fourre le papier dans la poche de mon manteau et place ma capuche sur ma tête, de façon à cacher mon visage. Je me dirige vers la sortie en évitant cette fois les regards des ivrognes.
Lorsque je sors, je me mets à courir en direction des bois et ma capuche glisse de ma tête. Je m'affale contre un arbre et me mets à sangloter violemment. Je frappe l'arbre de mes poings, ignorant la douleur. Elle n'est rien en comparaison de celle qui me meurtrit le coeur.
Mais le pire, c'est, malgré ce que je souhaite de tout mon coeur, je ne pourrais jamais qu'aimer Renor Avedis, le seul qui m'aie jamais comprise.


Dess est d'une grande beauté, avec des traits doux et félins et une peau douce très pâle. Elle a une démarche sauvage, souvent maladroite lorsqu'elle n'a pas déployé ses ailes. Elle possède des jambes interminables et un corps souple, frêle et menu, qui trouve tout de même à être joli sans pour autant avoir des formes trop généreuses ; sa poitrine est petite et ferme et son ventre est plat. Elle a de longs doigts fins terminés par des ongles longs la plupart du temps et étrangement durs, ce qui lui sert de "griffes". Elle a un cou gracile et un des lèvres charnues d'un rouge très prononcé, se rapprochant de la couleur de ses yeux. Son nez est droit et petit et ses oreilles sont pointues. Ses pommettes sont saillantes et ses sourcils, longs et fins. Ses cils sont longs et garnis et ses yeux sont d’une teinte à la fois belle et inquiétante ; bordeaux tirant un peu sur le rouge.
Lorsqu'elle sourit sans se forcer ou sans rire, Desdémone le fait toujours en coin, lui donnant un air mystérieux et l’embellissant.
Ses ailes immenses sont recouvertes d'un épais duvet de plumes blanches aux reflets de la couleur de ses yeux, douces comme de la soie, mais ces extensions de son corps sont très fragiles, contrairement à ce qu'en suggère l'apparence.
Dess a des cheveux de jais aux curieux reflets brun foncé, fins et lisses, lui arrivant jusqu'à ses hanches menues. Elle a aussi des oreilles pointues.
La beauté de Desdémone vient surtout de son visage et de sa démarche (lorsqu'elle n'est pas maladroite) et son charme de son expression et de son sourire.

Vêtue d'une tenue en cuir noir moulant ou d'une tunique de lin à la place du haut serré lorsqu'il fait trop chaud, Desdémone porte aussi une cape noire à capuche. Tous les hauts qu'elle porte sont troués à l'endroit où ses ailes se déploient.


Je ne suis dotée que d'une gourde remplie de jus de raisin, et d'une bourse d'herbes médicinales avec des bandages et de la ficelle.
Je n'aime pas les armes, d'ailleurs je ne sais pas m'en servir. A quoi me serviraient-elles alors ? Surtout que je ne saurais pas quoi en faire. Je ne suis pas dotée d'un fourreau et ma ceinture n'est pas faite pour supporter le poids d'une quelconque arme.


Dotée d'un sens de l'humour très sarcastique, Dess n'aime pourtant pas rire de ceux qui ne le méritent pas. La jeune femme a un sens aigu de la justice. Mais elle est munie d'un caractère d'une grande susceptibilité et très soupe-au-lait. Elle ne tient jamais en place et a sens cesse besoin de se défouler, de bouger. Elle est passée maître dans l'art de cacher ses sentiments et se compose presque toujours une expression impassible. Très peu bavarde, elle se plonge facilement dans ses pensées. Dess est très magnanime ; elle déteste les choses mal faites. Elle est plus têtue qu'un troupeau de mules.
Dess a aussi des avantages : elle est dotée d'une intelligence et d'une soif de connaissances qu'on peut difficilement ignorer. Elle est aussi fine tacticienne et manipule facilement les gens. Dess réfléchit beaucoup avant de faire quoi que ce soit, parfois trop.
Elle fait chaque jour de son mieux pour contrôler ses accès de rage.

Desdémone se sent très en sécurité dans la nature. Elle grimpe avec une facilité déconcertante les arbres et adore voler, sentir le vent dans ses cheveux, sur sa peau.

Dess est une jeune femme qui sous-estime l'amour que certaines personnes pourraient lui porter, habituée à être une pestiférée à cause de ses yeux. Elle aime la solitude sauf si la personne en sa compagnie est agréable et sans arrière-pensée. Mais la jeune femme se sous-estime aussi beaucoup et se déteste parfois toute entière. Elle cache sa sensibilité sous une fausse cruauté.

Desdémone est une grande buveuse de jus de raisin, qu'elle fabrique elle-même dès qu'elle le peut.


Je ne suis qu'une solitaire sans coeur qui tue tous ses prétendants au titre de compagnon... Bon, OK, on va juste dire que je n'ai pas de compagnon.


Voyons... Eh bien, comme dit dans le récit de ma triste vie d'ex-future mariée en fuite, je suis capable de déployer mes ailes. Cela m'a valu un peu d'entraînement, mais maintenant il agit comme n'importe quel muscle de mon corps, car c'en est un. Et comme chacun de mes muscles, il s'épuise et a besoin de nourriture pour bien fonctionner. Disons que je peux approximativement voler dans une distance de dix kilomètres à vitesse minimale, et cinq à vitesse maximale. Quand mes ailes sont "rétractées", je suis maladroite et il c'est gênant, après trop de temps sans laisser respirer mes ailes.
Mais j'ai aussi une endurance améliorée. Ma vitesse de course est aussi accrue. Mais je me blesse facilement, et quand je saigne, c'est bien plus que la normale. J'ai de curieux réflexes instinctifs et je suis agile sans m'entraîner (bon, pas autant qu'un ninja, mais quand même un peu). Mes ailes, contrairement à ce qu'n en pense lorsqu'on les voit, immenses et majestueuses, sont fragiles et se brisent aussi facilement que mes poignets, qui sont très fragiles eux aussi.

Vous voyez ? Des avantages largement compensés par des défauts... Je déteste ce que je suis.

Ah j'ai failli oublier : je sais me battre à mains nues, et très bien même, mais je me sers de mes coudes et de mes genoux surtout, à cause de mon manque évident de force. Mes pieds me servent aussi, et ma souplesse me permet de les lancer très haut au cas où je voudrais démolir le menton d'un géant...

Je suis Brindille, autrement dit, Nora et Selenda ;)

Ce formulaire a été réalisé par Brindillee de Never Utopia pour Zelda - Cursed Kingdom. Aucune copie partielle ou complète ne sera tolérée.


Dernière édition par Desdémone le Ven 24 Aoû - 12:09, édité 16 fois
Voir le profil de l'utilisateur

avatar






Sexe : Masculin
Messages : 396
Age : 18
Humeur : Ironique
Date d'inscription : 18/06/2012
Nom : Miondir
Prénom : Eddard
Âge : 21 ans
Sexe : Masculin
Race : Célesbourgeois
Capacité(s) : Fusion céleste - Bras de feu
Croyance : La déesse de l'Espoir, Aryuua
Camp : Neutre
Métier : Errant, il s'était fixé pour but de tuer son père, mais depuis qu'il a réussi...
Lieu de résidence : Il est nomade en quelque sorte...
Liens : Selenda Liadrin : une jeune nymphe qu'il a rencontré dans la forêt et qui l'attire de plus en plus...
Équipement : Une épée, 10 dagues de lancer ainsi que quelques potions et herbes médicinales.
Autres comptes : Arion l'Assassin
MessageSujet: Re: ~ ¤ ~ Desdémone ~ ¤ ~ Mar 21 Aoû - 21:05
Rebienvenue x)

Juste comme ça j'aime beaucoup ton avatar ^^
Ah et il n'y a pas vraiment de démon pour l'instant, les seuls qu'on peut vraiment qualifier de "Démons" sont les Nastaris (Nastarias pour les filles) mais si tu es une Nastaria tu ne seras pas forcément une abomination ;)
Bonne continuation


Mon existence n'a rien d'extraordinaire,
et ma mort ne changera pas la face du monde
Voir le profil de l'utilisateur http://zelda.jdrforum.com/t135-carnet-de-bord-d-eddard-miondir http://zelda.jdrforum.com/t36-eddard-miondir-un-celesbourgeois-special http://zelda.jdrforum.com
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: ~ ¤ ~ Desdémone ~ ¤ ~ Mar 21 Aoû - 21:09
Hum...Je veux pas paraître rabat-joie ou quoi que ce soit, mais les démons ne sont pas une race optionnelle puisqu'ils n'existent pas.......parce que non, les Nastaris ne sont pas des démons, ce sont des mages noirs.

Donc, remplace par Nastarias(même si c'est singulier) si tu avais envie de faire une ''démone''...

(désolée si je parais bête, mais je l'ai tellement répété que je commence en avoir dix pieds par dessus la tête ^^')

Et comme Edd le dit, les Abominations sont un clan à part, créer par les Nastaris. ;)

et rebienvenue au passage :3

avatar






Sexe : Féminin
Messages : 118
Localisation : Franche-Comté, France
Humeur : Joyeuse, optimiste, pleine d'entrain
Date d'inscription : 01/08/2012
Nom : Balmir
Prénom : Nora
Âge : 17 ans
Sexe : Féminin
Race : Humaine
Capacité(s) : Seulement l'art du combat
Croyance : Aucune
Camp : Aucun
Métier : Hmm... aucun
Lieu de résidence : Dans l'ancien maison de son père adoptif, située dans une petite clairière.
Liens : Jehny >>> Étrange jeune fille...
Daeron >>> Un baiser, une curieuse attirance...
Équipement : Des armes : arc, carquois, dagues, couteaux, étoiles de lancer, épées à une main.
Autres comptes : Selenda Liadrin et Desdémone.
MessageSujet: Re: ~ ¤ ~ Desdémone ~ ¤ ~ Mar 21 Aoû - 21:39
J'ai changé d'avis suite à une "discussion" avec Kaithleen. Je m'excuse d'ailleurs des conséquences de cette discussion, et je tiens à dire que je ne voulais blesser personne, encore moins faire croire que je détestais quand Kaith parle...

Bref, je vais en changer :)


Double compte de Selenda Liadrin ♥️
Voir le profil de l'utilisateur http://zelda.jdrforum.com/t23-nora-balmir
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: ~ ¤ ~ Desdémone ~ ¤ ~ Mar 21 Aoû - 23:27
T'inquiètes, je t'en veux vraiment pas pour tout ça, c'est simplement un conflit pour ce maudit mot qui n'était vraiment pas à sa place alors que je le croyais régler (ce qui explique les majuscules)...et ça m'a piqué au vif (déjà que je venais de faire une grosse gaffe dans la cuisine...)

Bref, je me suis laissée emporté par la situation et mon énervement ._.

Et maintenant, on en reparle plus- à moins que t'ai un truc à ajouter - et on oublie tout ça et on passe à autre chose ouais, bon je déteste revenir sur des trucs de même, c'est passé, point final x)

Sinon, j'ai bien hâte de voir ton personnage, j'ai le pressentiment que le concept va me plaire pour les Rps comme ton avatar *3*


avatar






Sexe : Féminin
Messages : 74
Date d'inscription : 21/08/2012
Nom : Inconu
Prénom : Desdémone
Âge : 18 ans
Sexe : Féminin
Race : Humaine, enfin je crois
Capacité(s) : Déploiement de mes ailes et vitesse, réflexes, agilité et endurance améliorés contre une fragilité pitoyable...
Croyance : Aucune
Camp : Qui voulez-vous que je soutienne ? Personne, même pas moi...
Métier : C'est un métier, ex-future mariée en fuite fabriquant du jus de raisin ?
Lieu de résidence : Là où mes pas me mènent... c'est-à-dire nulle part
Liens : Solitaire et insociable que je suis...
Équipement : Toujours une gourde remplie de jus de raisin que je fabrique moi-même et une bourse d'herbes médicinales avec quelques bandages et de la ficelle.
Autres comptes : Nora Balmir et Selenda Liadrin
MessageSujet: Re: ~ ¤ ~ Desdémone ~ ¤ ~ Mer 22 Aoû - 9:01
Contente que tu m'en veuilles pas Sourire je déteste quand on m'en veut...

Moi non plus je n'aime pas ramener le passé, c'est donc oublié. Et pour mon avatar 'o' je pensais pas qu'il aurait autant de succès x) Si vous voulez l'original... Par ici !

Je serais ravie de RP avec toi Kaith :D
Voir le profil de l'utilisateur

avatar






Sexe : Féminin
Messages : 74
Date d'inscription : 21/08/2012
Nom : Inconu
Prénom : Desdémone
Âge : 18 ans
Sexe : Féminin
Race : Humaine, enfin je crois
Capacité(s) : Déploiement de mes ailes et vitesse, réflexes, agilité et endurance améliorés contre une fragilité pitoyable...
Croyance : Aucune
Camp : Qui voulez-vous que je soutienne ? Personne, même pas moi...
Métier : C'est un métier, ex-future mariée en fuite fabriquant du jus de raisin ?
Lieu de résidence : Là où mes pas me mènent... c'est-à-dire nulle part
Liens : Solitaire et insociable que je suis...
Équipement : Toujours une gourde remplie de jus de raisin que je fabrique moi-même et une bourse d'herbes médicinales avec quelques bandages et de la ficelle.
Autres comptes : Nora Balmir et Selenda Liadrin
MessageSujet: Re: ~ ¤ ~ Desdémone ~ ¤ ~ Ven 24 Aoû - 12:10
Désolée du double post, mais j'ai terminé ma fiche :)


Voir le profil de l'utilisateur

avatar






Sexe : Masculin
Messages : 396
Age : 18
Humeur : Ironique
Date d'inscription : 18/06/2012
Nom : Miondir
Prénom : Eddard
Âge : 21 ans
Sexe : Masculin
Race : Célesbourgeois
Capacité(s) : Fusion céleste - Bras de feu
Croyance : La déesse de l'Espoir, Aryuua
Camp : Neutre
Métier : Errant, il s'était fixé pour but de tuer son père, mais depuis qu'il a réussi...
Lieu de résidence : Il est nomade en quelque sorte...
Liens : Selenda Liadrin : une jeune nymphe qu'il a rencontré dans la forêt et qui l'attire de plus en plus...
Équipement : Une épée, 10 dagues de lancer ainsi que quelques potions et herbes médicinales.
Autres comptes : Arion l'Assassin
MessageSujet: Re: ~ ¤ ~ Desdémone ~ ¤ ~ Ven 24 Aoû - 13:12
T'inquiète pour le Double-Post, c'est pardonné x)

Je te valide, Belledémone ! /SBAF/ Desdémone !


Mon existence n'a rien d'extraordinaire,
et ma mort ne changera pas la face du monde
Voir le profil de l'utilisateur http://zelda.jdrforum.com/t135-carnet-de-bord-d-eddard-miondir http://zelda.jdrforum.com/t36-eddard-miondir-un-celesbourgeois-special http://zelda.jdrforum.com

avatar






Sexe : Féminin
Messages : 74
Date d'inscription : 21/08/2012
Nom : Inconu
Prénom : Desdémone
Âge : 18 ans
Sexe : Féminin
Race : Humaine, enfin je crois
Capacité(s) : Déploiement de mes ailes et vitesse, réflexes, agilité et endurance améliorés contre une fragilité pitoyable...
Croyance : Aucune
Camp : Qui voulez-vous que je soutienne ? Personne, même pas moi...
Métier : C'est un métier, ex-future mariée en fuite fabriquant du jus de raisin ?
Lieu de résidence : Là où mes pas me mènent... c'est-à-dire nulle part
Liens : Solitaire et insociable que je suis...
Équipement : Toujours une gourde remplie de jus de raisin que je fabrique moi-même et une bourse d'herbes médicinales avec quelques bandages et de la ficelle.
Autres comptes : Nora Balmir et Selenda Liadrin
MessageSujet: Re: ~ ¤ ~ Desdémone ~ ¤ ~ Ven 24 Aoû - 13:18
Mdr merci Edd :D


Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: ~ ¤ ~ Desdémone ~ ¤ ~

~ ¤ ~ Desdémone ~ ¤ ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1