FORUMS FRATERNELS




 
 


Partagez|

Emna, grande prêtresse des Poulpes. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar






Messages : 7
Age : 20
Localisation : Au pays des Poulpes
Date d'inscription : 19/08/2012
Sexe : Féminin
MessageSujet: Emna, grande prêtresse des Poulpes. [Terminé] Dim 19 Aoû - 17:27


Emna Calaen

Nom : Calaen
Prénom : Emna
Âge : 19 ans
Sexe : fille
Race : Sheikah
Clan :
Métier : tueuse quand il le faut, voyageuse.
Croyance : aucune






L’histoire d’Emna commence un soir d’automne, dans une pièce éclairée d’une unique bougie à moitié consumée posée au coin d’une petite table de bois sombre. Près du lit, un berceau. On dit souvent que le premier cri d’un bébé est signe de bonne santé, et que c’est le véritable début de la vie d’un nouveau-né. C’est sans doute le moment le plus merveilleux et le plus attendu de la part des futurs parents. Seulement là, il n’y avait plus de parents. Ou plutôt, il n’y avait plus que le père. Le cœur de la mère avait cessé de battre. Sur les joues du père se mélangeait des larmes de joie et de tristesse. Il était bien incapable de différencier les sentiments qu’il éprouvait en cet instant.
Une naissance, une mort. Est-ce là le cycle d’une vie ? Mais, quoique les gens pensent, mourir en donnant la vie est la plus belle façon de partir. N’êtes-vous pas d’accord ?

°°°°°

Emna grandissait à vue d’œil. Son père s’occupait d’elle du mieux qu’il le pouvait. Élever une enfant seul n’était certes pas facile, et cela lui demandait des efforts et un courage considérable. Mais il aimait sa fille et ne pouvait pas se résoudre à la laisser seule. Il avait réussi à passer ce moment difficile qu’était celui de la mort de sa femme et s’était tourné de tout son cœur vers l’éducation de sa fille. Celle-ci en était d’ailleurs pleinement consciente et faisait elle aussi de son mieux pour soulager son père. Elle se comportait en petite fille modèle, elle était aimée et appréciée de tous. C’était l’enfant dont tous les parent ont un jour rêvé : souriante, enjouée, drôle et malicieuse. À ses heures perdues, elle traînait dans la capitale et en avait rapidement fait son terrain de jeu. Elle en avait exploré les moindres recoins, en connaissait les moindres cachettes et faisait toujours de nouvelles découvertes intéressantes qui la passionnaient au plus haut point. Elle passait son temps dehors et ne rentrait que pour le repas du soir. Elle occupait ses journées d’un rien et s’amusait de tout.

C’est dans cette ambiance chaleureuse que se déroulèrent ces années qui laissèrent derrière elle son sixième, septième, huitième et neuvième anniversaire. N’importe qui aurait voulu que cette période se prolonge et dure une vie entière et même au delà. Mais il en fut décidé autrement.
Un jour, alors qu’Emna était sortie comme à son habitude, son père reçut une visite assez dérangeante qui, bien qu’il n’en avait alors aucune idée, allait bouleverser leur existence à tous les deux. Un homme d’une trentaine d’années, le visage vieilli par la poussière, la sueur et la nervosité, vint frapper à la porte des Calaen. Il ne paraissait pas à l’aise, presque gêné. Le père d’Emna l’invita à entrer et ils furent bientôt tout deux assis autour d’une table, un verre à la main.

— Bien, Monsieur. Que nous vaut l’honneur de cette visite ?
— Eh bien… si… on peut appeler ça un honneur… Je me présente. Je m’appelle Junko et… disons que je viens récupérer ce qui m’appartient.
Un instant de flottement traversa la pièce, suivi d’un long silence marqué par le bruit du vent au dehors.
— Excusez-moi monsieur mais.. je ne suis pas sûr de comprendre. Qu’est-ce qui vous appartient ?
— C’est assez embarrassant mais.. Emna..
L’homme marqua une seconde pause. Il sembla hésiter, ouvrit la bouche, la referma, la rouvrit de nouveau puis se ravisa. Un flot de pensées sembla traverser son esprit. C’était plus dur qu’il ne l’avait pensé. Pourquoi lui ? La vie ne pouvait donc rien lui donner d’autre que des injustices ? Serait-il seulement capable de l’aimer convenablement ? Ne ferait-il mieux pas de laisser les choses comme elles l’étaient, se contentant d’observer timidement de loin ? Non, ce serait vivre dans le mensonge. Finalement, il se décida et continua sa phrase en fixant un regard lourd et pesant sur son interlocuteur.
— … est ma fille.

Bien sûr, personne ne pouvait croire une telle chose. Un homme se pointant comme une fleur et réclamant sa soi-disant fille après neuf ans, c’est un peu gros. Pourtant, quelque chose d’indescriptible disait que c’était vrai. Le père d’Emna ne savait plus quoi penser. Qui était-il pour venir réclamer sa fille comme ça ? Emna était à lui. C’était sa fille, il en était convaincu. Et pourtant… il y avait toujours ce doute qui planait et qui rendait l’atmosphère pesante et inconfortable. Un nouveau silence s’installa, qui fut brisé par le retour d’Emna à la maison. Lorsque celle-ci aperçut le visiteur, son sourire se figea et elle s’arrêta brusquement. Pourquoi cet homme qu’elle n’avait jamais vu auparavant ne lui inspirait rien de bon ? Et en même temps, il lui rappelait vaguement quelqu’un… Se souvenant des règles de politesse, elle s’avança d’un pas léger vers les deux hommes, salua son père en le serrant dans ses bras et se tourna respectueusement vers l’inconnu. Celui-ci laissa couler une larme, ce qui n’échappa pas à la petite fille.
— Monsieur, pourquoi pleurez-vous ? Vous êtes triste ?
Emna avait posé cette question en toute insouciance et cela ne fit qu’augmenter les larmes sur les joues de l’homme. « Quel drôle de bonhomme » pensa-t-elle.
— Papa, aujourd’hui, j’ai trouvé une nouvelle cachette !
— Vraiment ma puce ?
— Oui. Mais j’te la montrerai pas ! Na !
Emna rentra dans la maison avec son air heureux, comme d’habitude, laissant les deux hommes dans la cuisine confrontés à leur avenir respectif. Une longue discussion s’engagea et le débat reprit. Mais ce qu’ils ne savaient pas, c’était qu’Emna avait décidé de leur jouer un tour en les espionnant. Et elle entendit tout. La petite fille n’en croyait pas ses oreilles. Cet homme était son vrai père ? Après tout, il est vrai qu’il lui ressemblait quelque peu, maintenant qu’il le disait. Toutes les preuves étaient réunies, mais elle ne pouvait pas y croire. Elle avait été élevée par un homme, qui l’avait aimée, et pour elle, c’était cet homme-là son vrai père. Elle ne voulait pas d’un père absent, mais les choses semblait être mal parties.

Emna ne savait plus où se mettre. Elle hésitait à se montrer ou alors feindre de n’avoir rien entendu. Elle décida finalement de sortir de sa cachette, les mains jointes dans le dos et l’air innocent. Mais la réaction de son «faux» père fut assez différente de toutes celles qu’elle aurait pu s’imaginer. À la seconde où il l’aperçut, il l’attrapa par le cou et l’attira vers lui. Emna n’eut pas le temps de réagir qu’elle se retrouvait enserrée dans les bras de son père. Et celui-ci serrait de toutes ses forces.
— C’est ma fille, vous entendez ? Vous ne l’aurez jamais !
L’homme en face de lui ne savait plus quoi faire. On voyait sur son visage le panique et l’indécision. Devait-il intervenir ? Le moment d’hésitation qui suivit fut décisif. Le père d’Emna attrapa un couteau dans la cuisine et menaça Junko. Il semblait avoir complètement perdu la raison. Il poussa violemment sa fille en arrière et se rua vers Junko. Celui-ci sembla ne pas réagir. Paniquée, Emna s’élança.
— PAPA !
Un bruit sourd retentit dans la maison. La scène semblait figée. D’un côté, Junko, le front suant et le teint paniqué. De l’autre côté, le père d’Emna, un couteau à la main, les yeux fous de rage. Et au milieu, Emna, les bras écartés. Le temps s’arrêta quelques secondes puis son père se débattit.
— Laisse-moi, Emna. Tu ne vois pas que cet homme est un imposteur ? Tu ne vois pas qu’il veut te prendre à moi ? Je ne le laisserai jamais faire ça, je ne le laisserai jamais ruiner mon existence ! Toute ma vie, je me suis battu pour toi, pour te garder auprès de moi, même quand ta mère est morte. Je lui devais bien ça, hein ? Et tu laisserais cet enfoiré t’emmener loin de moi ? Jamais ! Tu m’entends ? JAMAIS !
Puis tout se passa très vite. Emna vit avec horreur le couteau reprendre sa course vers le visiteur. Il fallait faire quelque chose, et vite. Et la seule chose qu’Emna était en mesure de faire était de dévier la trajectoire de la lame. Alors, de toutes ses forces, la fillette attrapa l’extrémité du manche du couteau de sa main droite. Seulement, son père ne la tenait pas aussi fermement qu’elle le pensait. Et, à sa plus grande surprise, la lame s’échappa de la main de son père d’une facilité déconcertante. Apparemment, il avait décidé de stopper son mouvement bien avant qu’elle n’intervienne. Mais elle ne parvint pas à stopper le sien. Elle fut déséquilibrée et le couteau qu’elle tenait dans sa main droite alla se planter en plein dans le cœur de son père.

Emna était effondrée. Elle était agenouillée par terre, l’arme toujours enserrée dans sa main droite. Elle était incapable de contrôler ses pensées. Ses yeux restaient obstinément fixés sur sa main. Le corps de son père était allongé à côté d’elle et les yeux vides du cadavre fixaient le plafond. Les larmes coulaient à flot le long des joues de la fillette. Les pensées s’entrechoquaient avec la réalité. Junko était toujours là. Il avait assisté à la scène d’un air absent, mais il était resté là. Lentement, très lentement, il s’approcha d’Emna et s’agenouilla doucement à côté d’elle, puis retira de sa main le couteau plein de sang. Et, toujours avec la même lenteur, il installa la fillette sur son dos et quitta la maison.

°°°°

C’est ainsi que s’acheva l’existence paisible d’Emna. Petit à petit, elle se rapprocha de son ‘vrai’ père, bien qu’elle ne l’appelle pas tel quel. Pour elle, ce sera toujours ‘Jun’, même si elle l’aime désormais comme un membre de sa famille. Depuis le jour de l’accident, elle s’est jurée de ne plus utiliser sa main droite lorsqu'elle en a la possibilité.
Peu après, elle fit la rencontre d’un étalon gris de 6 ans qu’elle nomma Adys. Elle voyage toujours en sa compagnie et rend de temps en temps visite à son père. Elle garde toujours sur elle des couteaux, devenus son arme de prédilection malgré sa réticence envers les lames, une passion est née.
Aujourd’hui encore, elle ère dans le monde à la recherche d’on ne sait quoi, espérant atteindre un jour son but inaccessible…



Emna est bien sûr loin d'avoir le physique parfait, mais elle n'est pas repoussante pour autant. Ni trop grande ni trop petite, elle a une attitude générale franche. Sa peau est légèrement tannée par le soleil, bien que sa peau reste assez claire. Elle a un visage extrêmement fin mais personne n'arrive à dire les émotions qui le traverse. Un visage presque inexpressif mais des lèvres fines, un nez fin et des yeux d'émeraude… cela offre un contraste des plus surprenants. Les jambes et les bras bien musclés pour une fille de son âge, elle a vraiment une silhouette digne d'une déesse, avec ses 1,74 mètres de haut et ses 65 kilos. Ses cheveux sont plutôt courts, disons mi-longs, et sont coupés en un carré brun imparfait qui flotte légèrement au dessus de ses épaules. Elle ne les attache jamais et les coiffe rarement, car elle prend soin de ne pas les emmêler pour rien, considérant cela comme une perte de temps.

Niveau bijoux, elle porte constamment deux petits anneaux argentés sur l'oreille droite et un serpent sur l'oreille gauche. Son poignet droit est orné de trois bracelets forgés et elle porte une bague argentée sur l'index droit et un simple anneau sur le pouce de la même main.
Elle a un tatouage sur le bras gauche représentant un serpent qui semble s'enrouler autour de son bras. La tête se trouve sur le côté gauche de sa main. Emna est née gauchère mais se force à utiliser sa main droite de temps en temps.

Concernant son style vestimentaire, Emna porte le plus souvent quelque chose d'assez léger tout en étant confortable, le plus souvent une sorte de combinaison-short. Il faut savoir qu'elle ne mets jamais, ou presque jamais, de pantalons, mais seulement des shorts en tissus léger ou des jupes courtes. En revanche, elle porte toujours de grandes bottes noires aux pieds, seules chaussures dans lesquelles elle se sente en sécurité et confortable, ainsi qu'une veste à doublure dans laquelle elle range ses couteaux.

Eh oui, comme on dit toujours, il ne faut jamais se fier aux apparences, et si jamais à première vue vous trouvez qu'Emna à l'air doux et gentil, méfiez-vous. C'est sans compter sur ses cinq fidèles couteaux qu'elle garde bien cachés dans la doublure de ses vêtements, bien effilés et tous aussi dangereux les uns que les autres. Je vous mets donc en garde : restez prudents lorsqu'il s'agit de personnes comme Emna au physique normal… mais au cœur de pierre.





Justement non, Emna n'a pas vraiment d'arsenal à proprement parler. son arme de prédilection reste cependant le couteau. Elle en garde toujours caché sous le revers de sa botte gauche. Mais une pierre coupante ou quelque chose de pointu peut aussi bien faire l'affaire si elle est en manque de projectiles…
Elle porte sur elle toujours un uniforme à capuche pour cacher son visage et une jambière à la cheville droite pour éviter de se reblesser. Elle a des bottes hautes et presque sans talon qui lui permettent de courir aussi vite qu'elle le peut.



Bien. Autant vous dire tout de suite qu'Emna a en quelque sorte deux personnalités bien distinctes.
Le plus souvent, et à première vue, c'est une jeune fille calme, douce, joyeuse et attentionnée qui respire la joie de vivre. Elle s'entend avec presque tout le monde et rend toujours service aux gens qui réclament son aide. Elle est appréciée par beaucoup de gens… pourquoi ?
Sans doute parce que personne ne connaît sa vraie personnalité…

Lorsqu'elle se retrouve en terrain miné, sur un champ de bataille, ou simplement lorsqu'elle est en mission ou devant des inconnus, Emna se transforme en une jeune fille dont le passe temps préféré est de tuer. Elle devient également perfectionniste, sur les bords de l'exagération, même. Elle déteste qu'on la dérange lorsqu'elle est en train de faire quelque chose et refuse de laisser ce qu'elle a commencé en plan. Tout doit être terminé, vite et proprement. C'est également lorsqu'elle change de personnalité qu'elle peut se battre convenablement. Elle ne fait alors plus qu'un avec son arme. Elle considère d'ailleurs ses couteaux comme une partie d'elle-même, et lorsqu'elle s'en sert, comme une prolongation de son bras. Peut-être est-ce une des raisons pour lesquelles ses lames atteignent toujours leur cible.. Elle y porte une attention et un soin particuliers et défie toute personne voulant les voir de plus près de venir les chercher. Lorsqu'elle tue quelqu'un, un grand frisson la traverse. Elle ne frissonne que si le cœur de son adversaire cesse de battre. S'il n'est pas totalement mort, elle ne frissonne pas. Cela ne marche qu'avec ses adversaires. Peut-être est-ce un frisson de plaisir ? ou de peur ? Elle-même n'en sait rien. Et elle ne cherche d'ailleurs pas à le savoir. Pourquoi ce frisson, demanderez-vous ? Sans doute quelques instincts qui auront resurgit à la surface…
Même si lorsque son côté assassin ressort, elle aime tuer ses adversaires à sa façon, elle évite un maximum les bains de sang. Mais lorsqu'une tuerie ne peut être évitée, elle prend un malin plaisir à déchiqueter ses adversaires. On dit souvent que les gens se classent en deux catégories : ceux qui réfléchissent avant d'agir, et ceux qui agissent avant de réfléchir. Du côté d'Emna, c'est un peu particulier puisqu'elle fait partie de ceux qui réfléchissent en même temps qu'ils agissent. Il se peut donc qu'un jour, vous la voyiez en train de faire quelque chose d'une certaine manière, puis qu'elle change tout d'un coup de méthode sans avoir prit même dix secondes de réflexion. Cela donne parfois des résultats surprenants et des réactions étranges…

En dehors de ses côtés plutôt sombres et assassins, lorsque son 'bon' côté ressort, elle apparaît comme une jeune fille digne de ce nom. Elle a un caractère changeant certes, mais pas désagréable pour autant. Elle est loyale envers ses amis ou ceux envers qui elle se sent redevable et peut facilement rire lorsqu'elle n'a rien sur le cœur. Peut-être ne le saviez-vous pas, mais Emna n'aime pas beaucoup montrer aux autres ce qu'elle ressent. "La barrière des sentiments". Une limite dangereuse à ne pas dépasser. Si les sentiments prennent le dessus, la conscience perd de sa rigidité et l'esprit vacille. C'est pourquoi elle ne peut se permettre de se détendre seulement lorsqu'elle ne ressent rien de particulier. Même si son visage est souriant, sa pose détendue, qui sait ce qu'elle pense vraiment, au fond d'elle-même ?





Emna voyage le plus souvent seule, cependant elle ne peut pas se séparer d'Adys, son étalon gris, et celui-ci l'accompagne partout où elle va et où lui peut aller. C'ests sur son dos qu'elle parcourt le monde, s'arrêtant parfois de ville en ville et faisant d'heureuse (ou malheureuses) rencontres, faisant un bout de chemin avec intel ou unetelle, reprenant sa course contre une montre inexistante.
De temps en temps, elle retrouve Erylis, jeune fille de 13 ans orpheline, et fais une partie du chemin avec elle, mais ces rencontres restent rares.

Elle passe parfois voir son père et reste chez lui quelques jours, mais ne reste jamais longtemps. Ce qu'elle aime par dessus tout, c'est le voyage, c'est l'inconnu. Et rien au monde ne l'empêcherait de quitter un endroit, même avec des gens qu'elle aime et auxquels elle tient tant.





Cette magie lui permet de contrôler son ombre, de la modeler, de la faire se mouvoir selon sa volonté. Elle peut ainsi prendre le contrôle d'un adversaire momentanément en fusionnant son ombre avec celle de quelqu'un d'autre, ou encore la modeler en forme de pic servant à attaquer et pouvant infliger de réelles blessures. Une de ses techniques consiste également à faire en sorte que son ombre prenne la forme de n'importe quel objet (d'un bouclier ultra-résistant à une simple cuillère).
Tous ces objets ont la couleur de l'ombre, soit noirs. Cependant, plus elle utilise cette magie, plus elle est fatiguée. C'est pourquoi elle porte au poignet droit un bracelet de force qui, lorsqu'elle utilise trop de magie, lui envoie une décharge électrique qui peut, selon le taux de magie dont elle a abusé, lui donner un léger choc ou le faire s'évanouir pendant plusieurs jours. C'est pour cette raison qu'elle n'utilise que très peu sa magie et préfère se battre au corps à corps.

Concernant ses capacités physiques :

En combat rapproché, on ne peut pas vraiment dire que la force est son point fort. En effet, elle cherche plutôt à esquiver grâce à sa rapidité et ses réflexes hors du commun. C'est pourquoi en combat, vous la verrez plutôt placer peu de coups bien placés plutôt que d'y aller en bourrant sans réfléchir et à taper dans le vide. Elle esquive, saute, se baisse, roule au sol et donne à coup à un endroit vital.




Bon alors, je m'appelle Line, j'ai 14 ans (15 le 2 décembre), et je suis en seconde au lycée Clemenceau de Nantes. Je fais du violon depuis maintenant 9 ans au conservatoire. Je fais aussi du cheval depuis 6 ans (et j'ai mon galop 4). Je rêve de faire du tennis un jour, ça suffit pour le moment, non ?


Ce formulaire a été réalisé par Brindillee de Never Utopia pour Zelda - Cursed Kingdom. Aucune copie partielle ou complète ne sera tolérée.


Dernière édition par Emna Calaen le Ven 21 Sep - 14:41, édité 6 fois
Voir le profil de l'utilisateur

avatar






Sexe : Féminin
Messages : 118
Localisation : Franche-Comté, France
Humeur : Joyeuse, optimiste, pleine d'entrain
Date d'inscription : 01/08/2012
Nom : Balmir
Prénom : Nora
Âge : 17 ans
Sexe : Féminin
Race : Humaine
Capacité(s) : Seulement l'art du combat
Croyance : Aucune
Camp : Aucun
Métier : Hmm... aucun
Lieu de résidence : Dans l'ancien maison de son père adoptif, située dans une petite clairière.
Liens : Jehny >>> Étrange jeune fille...
Daeron >>> Un baiser, une curieuse attirance...
Équipement : Des armes : arc, carquois, dagues, couteaux, étoiles de lancer, épées à une main.
Autres comptes : Selenda Liadrin et Desdémone.
MessageSujet: Re: Emna, grande prêtresse des Poulpes. [Terminé] Dim 19 Aoû - 19:36
Bienvenue à toi, n'oublie pas de prévenir quand ta fiche sera terminée et essaie de le faire assez vite :)

P.S : Ton avatar, ce serait pas Doubhée de Guerre du Monde Émergé ?


Double compte de Selenda Liadrin ♥️
Voir le profil de l'utilisateur http://zelda.jdrforum.com/t23-nora-balmir

avatar






Messages : 7
Age : 20
Localisation : Au pays des Poulpes
Date d'inscription : 19/08/2012
Sexe : Féminin
MessageSujet: Re: Emna, grande prêtresse des Poulpes. [Terminé] Dim 19 Aoû - 20:12
Merci, et je pense la finir dans la semaine c'te fiche ;)

[Si, c'est bien elle ^^]
Voir le profil de l'utilisateur

avatar






Sexe : Masculin
Messages : 396
Age : 18
Humeur : Ironique
Date d'inscription : 18/06/2012
Nom : Miondir
Prénom : Eddard
Âge : 21 ans
Sexe : Masculin
Race : Célesbourgeois
Capacité(s) : Fusion céleste - Bras de feu
Croyance : La déesse de l'Espoir, Aryuua
Camp : Neutre
Métier : Errant, il s'était fixé pour but de tuer son père, mais depuis qu'il a réussi...
Lieu de résidence : Il est nomade en quelque sorte...
Liens : Selenda Liadrin : une jeune nymphe qu'il a rencontré dans la forêt et qui l'attire de plus en plus...
Équipement : Une épée, 10 dagues de lancer ainsi que quelques potions et herbes médicinales.
Autres comptes : Arion l'Assassin
MessageSujet: Re: Emna, grande prêtresse des Poulpes. [Terminé] Dim 19 Aoû - 21:13
Bienvenue à toi, ô Poulpe tout puissant ! xD


Mon existence n'a rien d'extraordinaire,
et ma mort ne changera pas la face du monde
Voir le profil de l'utilisateur http://zelda.jdrforum.com/t135-carnet-de-bord-d-eddard-miondir http://zelda.jdrforum.com/t36-eddard-miondir-un-celesbourgeois-special http://zelda.jdrforum.com

avatar






Sexe : Féminin
Messages : 118
Localisation : Franche-Comté, France
Humeur : Joyeuse, optimiste, pleine d'entrain
Date d'inscription : 01/08/2012
Nom : Balmir
Prénom : Nora
Âge : 17 ans
Sexe : Féminin
Race : Humaine
Capacité(s) : Seulement l'art du combat
Croyance : Aucune
Camp : Aucun
Métier : Hmm... aucun
Lieu de résidence : Dans l'ancien maison de son père adoptif, située dans une petite clairière.
Liens : Jehny >>> Étrange jeune fille...
Daeron >>> Un baiser, une curieuse attirance...
Équipement : Des armes : arc, carquois, dagues, couteaux, étoiles de lancer, épées à une main.
Autres comptes : Selenda Liadrin et Desdémone.
MessageSujet: Re: Emna, grande prêtresse des Poulpes. [Terminé] Dim 19 Aoû - 21:14
Hmm, je me disais bien que je reconnaissais les lèvres xD


Double compte de Selenda Liadrin ♥️
Voir le profil de l'utilisateur http://zelda.jdrforum.com/t23-nora-balmir

avatar






Messages : 7
Age : 20
Localisation : Au pays des Poulpes
Date d'inscription : 19/08/2012
Sexe : Féminin
MessageSujet: Re: Emna, grande prêtresse des Poulpes. [Terminé] Mer 22 Aoû - 20:56
Juste les lèvre ? Eh ben ^^
Bon, j'me suis cassé la jambe alors j'aurai peut-être un peu de retard avec ma fiche, pardonnez-moi --"

Merci Edd ^^
Voir le profil de l'utilisateur

avatar






Sexe : Masculin
Messages : 396
Age : 18
Humeur : Ironique
Date d'inscription : 18/06/2012
Nom : Miondir
Prénom : Eddard
Âge : 21 ans
Sexe : Masculin
Race : Célesbourgeois
Capacité(s) : Fusion céleste - Bras de feu
Croyance : La déesse de l'Espoir, Aryuua
Camp : Neutre
Métier : Errant, il s'était fixé pour but de tuer son père, mais depuis qu'il a réussi...
Lieu de résidence : Il est nomade en quelque sorte...
Liens : Selenda Liadrin : une jeune nymphe qu'il a rencontré dans la forêt et qui l'attire de plus en plus...
Équipement : Une épée, 10 dagues de lancer ainsi que quelques potions et herbes médicinales.
Autres comptes : Arion l'Assassin
MessageSujet: Re: Emna, grande prêtresse des Poulpes. [Terminé] Mer 22 Aoû - 21:56
T'inquiète, bon rétablissement :)


Mon existence n'a rien d'extraordinaire,
et ma mort ne changera pas la face du monde
Voir le profil de l'utilisateur http://zelda.jdrforum.com/t135-carnet-de-bord-d-eddard-miondir http://zelda.jdrforum.com/t36-eddard-miondir-un-celesbourgeois-special http://zelda.jdrforum.com

avatar






Sexe : Masculin
Messages : 34
Date d'inscription : 29/08/2012
Nom : Inconnu
Prénom : Arion
Âge : 25 ans
Sexe : Masculin
Race : Hylien
MessageSujet: Re: Emna, grande prêtresse des Poulpes. [Terminé] Lun 10 Sep - 1:13
Est-ce toujours d'actualité ?


Voir le profil de l'utilisateur

avatar






Messages : 7
Age : 20
Localisation : Au pays des Poulpes
Date d'inscription : 19/08/2012
Sexe : Féminin
MessageSujet: Re: Emna, grande prêtresse des Poulpes. [Terminé] Mer 19 Sep - 15:02
Fiche terminée. Désolée du GROS GROS GROS retard, vraiment désolée, mais j'ai des raisons personnelles qui m'ont empêcher d'accéder à internet pendant presque 2 mois.
Voir le profil de l'utilisateur

avatar






Sexe : Féminin
Messages : 74
Date d'inscription : 21/08/2012
Nom : Inconu
Prénom : Desdémone
Âge : 18 ans
Sexe : Féminin
Race : Humaine, enfin je crois
Capacité(s) : Déploiement de mes ailes et vitesse, réflexes, agilité et endurance améliorés contre une fragilité pitoyable...
Croyance : Aucune
Camp : Qui voulez-vous que je soutienne ? Personne, même pas moi...
Métier : C'est un métier, ex-future mariée en fuite fabriquant du jus de raisin ?
Lieu de résidence : Là où mes pas me mènent... c'est-à-dire nulle part
Liens : Solitaire et insociable que je suis...
Équipement : Toujours une gourde remplie de jus de raisin que je fabrique moi-même et une bourse d'herbes médicinales avec quelques bandages et de la ficelle.
Autres comptes : Nora Balmir et Selenda Liadrin
MessageSujet: Re: Emna, grande prêtresse des Poulpes. [Terminé] Mer 19 Sep - 16:54
Salut Sourire

Tout d'abord, belle fiche, agréable à lire, on ne remarque pas les gros paragraphes x)
Par contre, pour ton pouvoir, je pense que si elle se fatiguait en l'utilisant trop, ce serait plus fair-play, sinon, c'est trop facile Langue

Je te laisse procéder aux modifications (tu peux en choisir d'autres, ben sûr).


Voir le profil de l'utilisateur

avatar






Messages : 7
Age : 20
Localisation : Au pays des Poulpes
Date d'inscription : 19/08/2012
Sexe : Féminin
MessageSujet: Re: Emna, grande prêtresse des Poulpes. [Terminé] Ven 21 Sep - 14:42
Modifications effectuées, dis-moi si c'est bon ou pas ^^'
Voir le profil de l'utilisateur

avatar






Sexe : Féminin
Messages : 74
Date d'inscription : 21/08/2012
Nom : Inconu
Prénom : Desdémone
Âge : 18 ans
Sexe : Féminin
Race : Humaine, enfin je crois
Capacité(s) : Déploiement de mes ailes et vitesse, réflexes, agilité et endurance améliorés contre une fragilité pitoyable...
Croyance : Aucune
Camp : Qui voulez-vous que je soutienne ? Personne, même pas moi...
Métier : C'est un métier, ex-future mariée en fuite fabriquant du jus de raisin ?
Lieu de résidence : Là où mes pas me mènent... c'est-à-dire nulle part
Liens : Solitaire et insociable que je suis...
Équipement : Toujours une gourde remplie de jus de raisin que je fabrique moi-même et une bourse d'herbes médicinales avec quelques bandages et de la ficelle.
Autres comptes : Nora Balmir et Selenda Liadrin
MessageSujet: Re: Emna, grande prêtresse des Poulpes. [Terminé] Ven 21 Sep - 17:41
C'est bon, fiche validée Clin d\\'oeil


Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Emna, grande prêtresse des Poulpes. [Terminé]

Emna, grande prêtresse des Poulpes. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1