FORUMS FRATERNELS




 
 


Partagez|

[Solo] Un nouvel ami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: [Solo] Un nouvel ami Sam 8 Sep - 11:05
Lumon se trouvait à proximitée des ruine de l'ancien palais. Il ne l'avait jamais vu avant sa décomposition mais n'avais aucun mal à immaginer les grandeur et la prestence de ce château à présent désolé.

Aussi étrange que cela aurait pu être, Lumon avait de la peine pour ce palais. Il avait été le lieu de règne des plus grands roi et était devenu le centre politique d'Hyrule, mais tout avait changé, il n'était plus que ruines. La vue de ce palais lui fit réaliser l'état de désolation du Royaume entier, et Lumon ne pouvait que songer à toutes ces vies, toutes ces familles détruites par la même occasion. C'est empleint d'une forte mélancolie que Lumon se remit en route.

Lumon s'arrêta à une centaine de mètre de distance du palais, dos à celui-ci il ne préférait pas revoir à nouveau le terrible spectacle que lui inspirait les ruines et Lumon méditait. Il avait appris beaucoup de choses dans ce début de vie tardif. Mais il sentait qu'il lui manquait quelque chose, un quelque chose qui le dérrangeait. Un manque, un vide. Il avait envie absolument de savoir quelque chose sans savoir qu'est-ce que c'était. Une étrange sensation qui survenait par moment et s'atténuait d'autres fois.

Mais, en ce moment Lumon était dans une étrange et profonde torpeur. Ce sentiment était plus oprressant que d'habitude et Lumon s'assit, il n'avait plus la force de bouger ni d'esquisser un mouvement. Il pris sa tête entre ses mains, il se sentait partir mais luttait contre ce sentiment profond de fatigue. Ses yeux violets se mirent à luire, et une lumière violacée et mauvaise s'échappa de ses mains qui couvraient ceux-ci. Les objets légers et peu denses autour de Lumon se mirent à trembler et à s'élever à quelques centimètres du sol. Au moment où il se sentait partir, Lumon lutta jusqu'au bout et repris connaissance. Alors ton redevint normal, mais Lumon se sentait différent.

Il se releva, les jambes toujours un peu tremblantes. Il fit trois pas et se rendit compte qu'il avait vraiment beaucoup de mal à marcher.

Alors il se rassit lourdement dans l'herbe, puis médita un peu sur ce qu'il s'état passé. Il ne trouvait pas de réponses logiques autres que la fatigue et la chaleur à cet evenement. Mais Lumon n'était pas très fatigué avant l'incident, même si à présent il était extenué, et la chaleur n'était pas intense. Au contraire, une légère brise apaisante carressait le cou de Lumon et le soleil était beau dans le ciel sans être oppressant.

Il aurait pu s'endormir tellement le cadre était calme et appaisant, mais malgré tout, Lumon se sentait toujours vulnérable donc ne préférait pas perdre de sa vigilence. Lumon savait que ce n'était pas parce que l'athmosphère était calme qu'un danger ne rodait pas, surtout que les brigands se faisaient de plus en plus nombreux en ces temps sombres. Lumon ne savait pas si il pouvait utiliser cette expression étant donné qu'il avait toujours vécu dans ce monde sombre privé de Déesses.

Sa fatigue se calmait enfin quand Lumon entendit au loin une voix féminine appeler à l'aide.


Dernière édition par Lumon Isilsir le Dim 9 Sep - 14:04, édité 2 fois
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: [Solo] Un nouvel ami Dim 9 Sep - 13:46
Anicia Adoïs s'était levée, comme chaque matin, dans son lit peu douillet mais fonctionel. Elle avait pris un déjeuner normal, c'est à dire un peu de marmelade sur un morceau de pain plus très frais et un peu de lait chaud.

Elle n'était pas du genre à se plaindre mais elle n'aimait pas sa "nouvelle vie" faite de pauvretée et de vols. Anicia n'avait que 12ans lorsque elle avait commis son premier larcin. A l'époque ce n'était juste qu'une pomme mais les demande de sa famille et surtout de son père étaient devenues de plus en plus importante et à 14ans elle fouillait déjà les bourses et détroussait les rares trésors des épiceries. Elle n'était pas seule à commetre ces délits, son frère, Tayson l'accompagnait à l'époque et était aujourd'hui, à seulement 19ans, il était devenu un brigand reconu dans la région. Anicia, elle, du haut de ses 17ans vivait toujours à la maison avec son père, et sa mère. Elle haïssait son père, pas foutu de travailler il se remettait à sa femme et ses enfants pour gagner de l'argent, pendant que lui restait à dormir dans la maison.

Sa mère, eh bien elle vendait son corps à des personnes plus riches pour permettre à sa famille de vivre. Anicia et Tayson ne savait même pas si leur mère était leur vrai géniteur, augmentant la haine qu'ils lui épprouvait. Sa mère disait que se métier ne la gênait pas, mais Anicia ne se remettait pas du jour où elle était rentrée blessée, ruée de coup par un client sadique. Anicia ne se faisait pas d'illusion, son père la destinait à ce même métier dès sa majoritée, de plus que sa virginitée pourrait lui rapporter un beau paquet d'argent. Heureusement Tayson était totalement contre et sa mère aussi, même si celle-ci n'osait pas se rebeller contre son mari. En revanche, Tayson inspirait plus que de la crainte à son propre père mais celui-ci était parti avec son clan il y a quelques mois. Depuis ce jour, elle craignait à tout moment que son père l'emmene voir un monssieur riche et en mal d'amour.

Une fois son petit déjeuner pris, Anicia se leva et décida de faire une balade. Plus loin elle serait de son père et de son foyer qui la terrifiait tant, mieux elle serait. En chemin elle croisa un homme riche à la bourse débordante de pièce d'or. Elle ne pu s'empecher d'en prendre une ou deux au passage. Heureuse de cette rencontre, elle alla chez l'épicier se faire un petit plaisir avec ces pièces d'or volées. Elle s'acheta une pomme et un gateau à la canne à sucre qui la fit saliver. Elle mordit dedans tout en donnant les pièces qui fallait à l'épicier. Celui-ci, qui connaissait sa famille depuis longtemps, lui dit en guise d'aurevoir :

" Eh bien ma petite, il est beau cet or, tu n'as finalement rien à envier à ton frère Tayson"

Elle le remercia puis s'en alla tout en boullotant son gateau sucré. Ses papilles étaient tellement en extase qu'elle ne remarqua pas les trois hommes qui la suivait.

Anicia ne voulait pas rentrer chez elle, surtout pas avec ses trésors. Alors elle décida de prolonger sa balade et se dirrigea vers l'ancien palais qui ne se trouvait pas très loin. Elle aimait ce lieu pour sa sérénitée. La plupart des gens avaient reniés les déesses et ignoraient le palais car ils évoquait trop de souvenirs de l'ancienne époque avant cette époque pourrie aux yeux d'Anicia.

Alors qu'elle s'arrêtait un peu de marcher, trois hommes l'abordèrent. Ils avaient les habits de la plupart des gens pauvres en ce monde. Avec des pantalons usée et troués des chemises et autres vestes dans le même état. Tout trois avaient la barbe mal rasée et le visage crasseux de ceux qui se baladaient en forêt. Ils avaient les traits durs de ceux qui avaient déjà combatu et chacun d'eux avait des égratignures éparpillées sur le visage et les bras.

"On vient pour ton frère ma petite !
- Ouais, il nous a volé ce saligaud et il va le payer de sa vie !
- Mais bien sûr, il sait ce cacher le petit malin. L'homme s'approcha d'Anicia. Mais heuresement on a une gentille petite fille qui va nous dire où il est !
- Je ne dirait rien, bandits de mes deux !
- Mais c'est qu'elle se rebelle.

L'homme qui s'étai approché reprit la parole en s'approchant de plus en plsu avec des yeux malins :
- Mais ne t'inquiète pas, on a pas besoin de tes explications. C'est lui qui viendra à nous dès qu'il apprendra où se trouve sa mignone petite soeur !

Le visage de l'homme était maintenant tellement près du siens qu'Anicia pouvait sentir son haleine putride.

Alors, Anicia lui mit un coup de genou dans les entre jambes et se mit à courir vers l'ancien palais en espérant les semer avec l'avance qu'elle venait de prendre. Malheureusement elle ne pensait pas quel'homme s'en remettrai aussi vite. Les trois brigands se mirent à sa poursuite. Et ils allaient plus vite qu'elle. C'est alors qu'elle apperçut une silhouette, qui lui rappelait vaguement son frère, au loin. Anicia se mit à courir dans sa direction en criant à l'aide.
Invité

avatar


Invité




MessageSujet: Re: [Solo] Un nouvel ami Mer 19 Sep - 10:47
Lumon se releva d'un bond. Malgré son court repos, il se sentait fragile sur ses jambes et tentait de diminuer au minimum les tremblements de celles-ci. Il apperçut la jeune fille appelant à l'aide. Elle courait dans sa direction, ses jolis cheveux bruns volants derrière elle. Il s'approcha d'elle pour faire face aux trois hommes qui la poursuivaient. Devant leurs physiques et les expressions de leurs visages, Lumon n'eu aucun doute que ces trois là avaient de mauvaises intentions et que la jeune fille était celle à protéger. Malheureusement Lumon était fébrile et avait déjà du mal à tenir sur ses jambes. Il esperrait que ses adversaires ne pouvaient pas le remarquer sinon il serait en très mauvaise posture.

Ancia eu un moment de surprise quand elle s'aperçut que l'homme qu'elle avait rejoint pour demander de l'aide n'était pas son frère. Mais à la vue d'Anicia celui-ci s'était levé puis posté à ses côtés. Elle avait repris un peu de confiance en pensant qu'ils serraient deux contre trois, améliorant fortement sa condition, mais quand elle vit la difficultée de son "sauveur" à se déplacer elle compris qu'il aurait vraiment beaucoup de mal à l'aider. Et si elle l'avait remarqué, cela voulait dire que ses trois poursuivants devaient avoir fait de même.

Lumon dégaina son katana et le tendit face à lui. Celui-ci lui parressait vraiment lourd et malgré tout ses efforts, il n'arrivait pas à effacer les tremblements de sa main. Il avait du mal à le garder dans la main et forcait autant qu'il pouvait pour ne pas lacher prise. Il menaca un des trois bandits avec son arme et dit :

"En quoi affronter une jeune fille vous procure t-il du plaisir ?
- Tais-toi c'est pas elle qu'on veux buter on veux juste la ramener gentillement. Répondit le brigand le plus grand, peut être le chef.

Lumon avait compris qu'ils ne cherchaient pas à se battre et préféraient éviter les dégats inutiles prouvant que la fille n'était pas leur cible et qu'ils comptaient affronter quelqu'un d'autre après.

- Eh bien, demandons lui son avis. Ma chère, fit Lumon en se tournant vers Anicia, acceptez vous l'invitation de ses monsieurs ?
- Qu'ils aillent au diable ! répondit-elle sèchement.
- Eh bien voilà votre réponse, vous pouvez disposer.
- Hey ! Tu nous prend pour qui sale marriole ? Je voulais la prendre sans devoir nous battre, dommage !

Sur ces mots les trois brigands dégainèrent à leurs tours. Ils avaient chacun une dague, de taille et de poid différent. Mais Lumon se fichait de ce à quoi ressemblait leurs armes, le fait qu'ils soient armés n'anoncait rien de bon.

Anicia avait répondu clairement. Elle ne voulait pas causer de tords à son frère surtout qu'il était sa seule chance de sortir des griffes de son père. Pour cela il fallait qu'il vive. Anicia songea plusieures fois à leurs fausser compagnie et courir jusqu'à ce qu'ils la perde de vue. Mais, là ils étaient allés trop loins. Chacun avait dégéné son arme et la tension était à son parroxisme. Si elle fuyait elle exposait ce jeune homme fébrile, tombé là par hasard, à la mort. Elle ne voulait pas avoir ça sur la conscience. Peut être n'était-elle pas aussi forte que son frère finalement. Alors elle se mit derrière l'homme et tenta de se faire la plus petite possible sans fuir pour autant.

Lumon avait de plus en plus de mal à tenir sa lame, mais les adversaires avaient dégéné et il devait la garder car un assaut pouvait arriver à tout moment. Il se mit sur ses appuis, près à bondir en cas d'attaque. Et là, alors qu'il s'apprettait à lancer un assaut dans le but de faire reculer ses adversaires, le katana échappa des mains de Lumon. Celui-ci était trop fatigué, il lacha ses appuis et tomba à genou. Exposé à n'importe quelle attaque.

Les bandits s'apprêtaient à lancer l'assaut lorsque un ourant d'air passa à côté de Lumon. Alors, un jeune homme apparu et parra l'arme du "chef" de bandits. Celui-ci parru d'abord surpris puis heureux. Les autres bandit étaient un peu paniqués. L'homme, lui, ne laissait parraitre aucune émotions, juste de la concentration. Alors il eu un mouvement de recul et se lança à l'assaut d'un des deux bandits à côté du chef. Celui-ci ne le vit pas arriver et se pris un coup de dague dans la gorge. Il mouru presque instantanément crachant du sang et souillant le sol. Le chef fut énormément surpris, mais aucune terreur ne se lisait sur son visage, contrairement au dexième bandit qui se mit à fuir en courant. L'homme le poursuivit et lui mit un coup dans le dos, le bandit s'écroula mais sans mourir.

Alors que l'homme se penchait pour trancher la gorge du bandit et mettre fin à ses souffrances, le chef arma une arbalète qu'il dissimulait sous sa veste. Celui-ci ferma un oeil et visa précisément. Il tira et Lumon vit le carreau partir droit sur la direction de l'homme. Mais, à ce moment là, il sentit sa rage envers le chef éclater et il eu une sorte d'envie meurtière pendant quelque cenitèmes de secondes. Quand il eu repris son calme, Lumon s'apperçut que le carreau flottait, il n'avançait plus mais contiuait à léviter il pointait toujours droit vers l'homme. Celui-ci, qui s'était retourné, sortit de sa stupéfaction avant le chef et en profita pour lui rentrer dedans en lui mettant une dague profondément dans le coeur. A ce moment là, Lumon perdit connaissance et le carreau retomba lachement sur le sol.
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: [Solo] Un nouvel ami

[Solo] Un nouvel ami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Système d'échanges entre villes en mode solo
» blueprint en solo
» [Stuff][Pandawa Terre][80-100] PvM Solo et Multi
» Jeux solo et multijoueur
» [SOLO] Habitants jamais satisfaits des loisirs !